Opinions, Humeurs et Géopolitique

Le blog de Francis Laloupo

Notes – Partition de l’Ukraine et « chaos maîtrisé »…

A quoi ressemble le champ des relations internationales, deux semaines après le début de l’instauration de l’ordre militaire russe en Crimée, sur le territoire souverain de l’Ukraine ? A un champ de ruines. Les derniers événements en Ukraine viennent de pulvériser le maigre reliquat d’illusions qui subsistait encore chez les plus optimistes, sur la vitalité des règles et conventions présidant à l’ordonnancement de la politique internationale, et, disons-le, d’un « ordre mondial » compris de tous. Le monde multipolaire, prôné par Barack Obama et abondamment applaudi dans les cénacles de la diplomatie mondiale se manifeste dans sa cinglante réalité : un désordre des visions et des interprétations du monde, invariablement alimenté par le choc des intérêts, et l’orchestration, par les plus puissants, de ce qu’on désigne comme un « chaos maîtrisé ». Dans ce nouveau désordre, marqué par la compétition et l’affirmation du bon droit des uns et des autres, les « petites » nations se retrouvent, pire qu’à l’époque de la guerre froide, exposées à une menace nouvelle. L’intangibilité et l’inviolabilité des frontières, longtemps considérée comme un sacro-saint principe de l’organisation du monde, deviennent, peu à peu des données précaire et, par conséquent, négociables dans le jeu des relations internationales… Ainsi, depuis les années 90, dans plusieurs pays « fragiles », la perte ou l’absence de contrôle et d’autorité des pouvoirs publics sur des pans entiers de leurs territoires, a été, imperceptiblement banalisée et considérée comme une donnée tolérable dans l’ordonnancement de la politique internationale.

Vladimir Poutine affirme son bon droit à intervenir militairement en Crimée, et même à l’annexer, au nom des « liens qui unissent les habitants de cette province à la Russie ». Sur la base d’un tel postulat, la France pourrait un jour proclamer son droit à annexer une partie – francophone – de la Belgique, et l’Allemagne pourrait en faire autant au prétexte des affinités linguistiques. On pourrait étendre le postulat aux rapports de force existant entre pays du Sud, où l’on imaginerait le Nigeria envahir et annexer une partie du Bénin, le Bénin en faire de même au Togo voisin, et le Rwanda confirmer et conforter son emprise actuelle sur la région orientale de la République démocratique du Congo, toujours au nom d’affinités culturelles supposées ou réelles entre les populations autochtones et d’autres établies au-delà du territoire national de ces pays, au mépris des citoyennetés…

En Afrique, en Europe de l’Est ou encore en Asie, l’on a vu s’évanouir, et pour diverses raisons – fragilité des institutions, corruption des pouvoirs, déliquescence de l’Etat, captation d’espaces par des rébellions – la coïncidence jusqu’ici consacrée entre souveraineté nationale et intégrité territoriale. Le dogme du droit inaliénable du pouvoir politique souverain à exercer, sans restriction possible, ses prérogatives et son autorité sur l’ensemble de son territoire est en train de s’étioler… Cette mutation, non officielle, de la notion de souveraineté territoriale, et dont les Etats fragilisés sont les premières cibles, influe sur la géographie mondiale, en modifiant, mécaniquement, la conduite des politiques sur la scène internationale… En continuant d’ignorer cette érosion des principes garantissant la sécurité mondiale, ou en choisissant la méthode de l’autruche, l’organisation des Nations Unies manque à l’un de ses principaux devoirs : celui d’inventer continûment les instruments de prévention des risques émergents. Il s’agit, face à cette dérive des principes consacrés, de réaffirmer les règles de la politique internationale. A moins que les grands ordonnateurs de l’ordre mondial n’aient, dans une totale discrétion, orchestré ce « chaos maîtrisé », aux conséquences imprévisibles, au nom d’obscurs intérêts…

Francis Laloupo

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :