Opinions, Humeurs et Géopolitique

Le blog de Francis Laloupo

Archives Mensuelles: février 2009

Paix armée

Les médiateurs de la crise zimbabwéenne aimeraient tant consacrer l’idée d’un « gouvernement d’union ». Mais il faut reconnaître lucidement que le nouvel exécutif issu des négociations est bien un gouvernement de « cohabitation » entre deux conceptions de la politique, deux cultures de gouvernement radicalement opposées.

Robert Mugabe est un « guerrier » qui jamais ne capitule, et sa cohabitation avec le Premier ministre Morgan Tsvangirai est un nouvel épisode de « sa » guerre sans fin. Pour la communauté internationale, l’urgence est d’aider – financièrement – le nouveau Premier ministre à mener à bien le redressement du pays. Mais Mugabe qui se dit « propriétaire du Zimbabwe » supportera-t-il longtemps ce locataire tant détesté ? Au Zimbabwe, comme naguère dans la Chine de Mao, il faut craindre qu’« il ne peut y avoir deux tigres sur la même colline », comme l’affirmait Deng Xiaoping…

(22 février 2009)

Publicités

Le terreau de la contestation

Le conflit qui oppose depuis quelques semaines le président malgache Marc Ravalomanana et les partisans d’Andry Rajoelina, le maire destitué d’Antananarivo révèle surtout que le pouvoir a produit lui-même, de manière insensée, le terreau de la contestation.

Par-delà l’affrontement entre deux hommes, c’est bien de la douleur d’un peuple, longtemps contenue, qui explose et se sert, pour s’exprimer, d’un cheval de Troie nommé Andry Rajoelina. Quelles que soient les suites de ces événements, rappelons que l’élection d’un chef d’Etat, aussi légitime soit-il, ne constitue pas un chèque en blanc. Qui plus est, servant à soumettre un peuple à la misère, à transformer un Etat en Conseil d’administration, et un pays en une entreprise aussi privée que lucrative.

(15 février 2009)