Opinions, Humeurs et Géopolitique

Le blog de Francis Laloupo

Archives de Catégorie: Sur le vif

Vestiges françafricains et tourmente béninoise – Notes de fin de saison – Part I

Deux dates à retenir, parmi d’autres, cette année : le 28 janvier 2013, visite en France du président camerounais Paul Biya, et le 8 avril, celle, toujours en France, de son homologue congolais Denis Sassou Nguesso. D’abord, le séjour français du président camerounais Paul Biya. Une visite dite « de travail » pour en signifier le caractère « non politique ». Par conséquent, sa rencontre avec son homologue français au Palais de l’Elysée n’allait être qu’un intermède courtois dans un agenda voué, pour l’essentiel, aux réunions entre la délégation camerounaise et les « opérateurs économiques ».  Objet de ce premier séjour à Paris du dirigeant camerounais depuis l’élection de François Hollande, selon la délégation : « évaluer les intérêts économiques de la France au Cameroun, au travers des activités et du volume des investissements des entreprises françaises dans le pays ». Mais derrière cet énoncé officiel se profilait un autre enjeu, autrement plus entortillé : faire la démonstration du lien « indéfectible », voire obligé, entre les deux pays.

Lire la suite

Publicités

Tunisie : Une révolte

J’avais projeté d’écrire ce court texte au début de la semaine, en complément de ma précédente contribution sur la crise tunisienne. Je fais amende honorable : j’avais ensuite reporté ce geste. Dès la publication du texte « La fin des silences », j’avais réalisé, au vu de l’accélération des événements et de leur mutation que, du point de vue analytique, il me fallait préciser la nature des troubles. Dans ce précédent texte, j’avais parlé de « manifestations », d’ « émeutes », et aussi mis l’accent sur la colère des foules. Or, dès que celui-ci a été publié, les troubles se sont transformés en un conflit de moyenne intensité, ayant grimpé d’un cran, eu égard aux nouvelles revendications clairement formulées.

Ce qui se présentait, au départ, comme la réclamation d’une amélioration des conditions matérielles de l’existence, s’est transformé en une revendication politique, une dénonciation, non plus masquée ou suggérée, du système Ben Ali. De fait, une nouvelle séquence de la crise s’est révélée, jusque-là encore, indiscernable. Il fallait bien prendre acte de la réalité des faits : plutôt que des manifestations, ce qui se déroulait là était bien une révolte. Simplement, intensément, irrésistiblement. Une révolte, exactement. Un soulèvement populaire. Une insurrection. Donc, forcément légitime.

Lire la suite

Côte d’Ivoire : La rébellion a changé de camp

Un nouveau chapitre de la crise ivoirienne est donc bien ouvert, et se confirme, avec la nomination par les deux « présidents » de leurs Premiers ministres respectifs. Deux territoires de pouvoirs sont aujourd’hui installés dans le pays. La timide médiation engagée par Thabo Mbeki au nom de l’Union africaine a déjà exprimé son impuissance face à cette situation de tous les dangers. Adepte de la dialectique aux confins de l’absurde,…

Lire la suite