Opinions, Humeurs et Géopolitique

Le blog de Francis Laloupo

Archives Mensuelles: août 2011

L’aube libyenne et la brume des polémiques

Tout a commencé le 17 février dernier. Des opposants libyens appellent alors, via les réseaux sociaux, à une « Journée de la colère ». Le mois précédent, à Addis Abeba où je me trouvais à l’occasion du 16e Sommet de l’Union africaine, les délégations officielles, particulièrement économes en déclarations sur les événements en cours en Égypte, allaient s’étonner de l’annulation, la veille du sommet, de la venue de la délégation libyenne. Une absence d’autant plus surprenante que le colonel Kadhafi avait, ces dernières années, fait de cette grand’messe africaine la scène favorite de la démonstration de son influence… Nul n’aurait imaginé, à ce moment-là, qu’en Libye aussi, l’histoire allait basculer quelques petites semaines plus tard. En ce mois de janvier 2011, les représentants de la Tunisie « nouvelle et révolutionnaire » étaient venus expliquer aux délégations étatiques et aux journalistes présents au siège de l’UA, la trame et les desseins de leur « révolution ». Sur leurs visages radieux, les promesses, rares en ce lieu, d’une aube nouvelle.

Lire la suite

Publicités

L’inconfortable anniversaire sarkozyste et l’engagement de François Hollande

Il est des anniversaires dont on se passerait volontiers. Il y a un an, Nicolas Sarkozy prononçait, dans la fièvre et la précipitation, son « discours de Grenoble ». Le genre de discours qui signe, au fer rouge, un mandat présidentiel et en constitue, définitivement, la marque de fabrique. Une sombre séquence politique aux miasmes persistants, et dont les effets pourrissent durablement le climat dans un pays qui n’a cessé de perdre confiance en lui-même depuis trois décennies…

Lire la suite

Le Christ s’est-il arrêté à Mogadiscio ?

Les adeptes des spéculations millénaristes devraient réviser leur bréviaire : et si le scénario de la fin des temps était bien différent de celui qui maltraite leur ciboulot depuis des lustres ? Selon les allumés de l’Apocalypse, le monde devrait s’écrouler d’un coup, frappé par un fatal cataclysme aux furieuses et jubilatoires déclinaisons, emportant, avalant, pulvérisant tout sur son passage… En quelques heures seulement, le temps d’un éclair certainement, les cris, gémissements et hurlements des humains empliraient l’univers. Fabuleuse symphonie de l’ultime soupir d’une planète qui offrirait ainsi, avec panache à la galaxie, le majestueux spectacle de son divin trépas. C’est ainsi, en tout cas, que les esprits enfiévrés, les mêmes qui avaient annoncé l’événement pour l’an 2002 2000, dessinent leur fin des mondes. Aussi fascinant que l’univers coloré des contes de nos enfances… Et si le scénario était tout autre ? Moins sexy ? Moins… symphonique ? Et si l’événement se manifestait, disons… par étages ? Par période, par avancées ? A un rythme à peine perceptible, opérant comme un sournois alcool dont l’empire s’étend dans les corps, insensiblement ? Sans surprise, inoculant discrètement l’habitude même de son action ? Cela a peut-être déjà commencé, ainsi, en Somalie…

Lire la suite