Opinions, Humeurs et Géopolitique

Le blog de Francis Laloupo

L’évidence Hollande

François Hollande élu à 57% candidat de la gauche à la prochaine présidentielle de 2012. Ne boudons pas notre plaisir. L’issue de cette épreuve des primaires citoyennes est celle que nous avons souhaitée. Ces primaires initiées par le Parti socialiste français – premières primaires ouvertes de l’histoire de France – a déjà changé le climat politique dans ce pays. Cette contribution à la vie démocratique, abondamment commentée, rappelle et réinvente, au fond, les devoirs et responsabilités d’un parti d’opposition, dans une démocratie : devoir de pédagogie et responsabilité civique. Une opposition est d’autant plus forte qu’elle parvient, autant que le pouvoir sortant, à se référer à un bilan, le sien, propre… A cette condition – en ayant souscrit à des obligations essentielles dans la vie de la cité -, l’aspiration à l’alternance n’en est que plus légitime, et sa justification renforcée.

On désespérait du Parti socialiste français. On le disait même voué au trépas… Pour se réinventer, il lui aura fallu transcender ses tensions et contradictions internes, et surtout retrouver la capacité – et le courage – de s’en retourner vers le peuple pour solliciter, de sa part, une légitimité renouvelée, nouvelle… En cela réside le sens, historique, de ces primaires, qualifiées d’acte démocratique fondateur…

La désignation par les électeurs de François Hollande – « non pas la victoire d’un homme sur ses concurrents » comme il l’a lui-même souligné – nous l’avons, ici même, bien longtemps avant les primaires, pressentie. Nous en avons indiqué la naturelle logique. Cette « intuition » était simplement portée par deux facteurs associés : d’une part, une observation matérielle de la lente structuration des faits et des espaces politiques dans ce pays, et d’autre part, la progressive incarnation de cette alchimie par un homme. François Hollande s’est révélé être cet homme, pour diverses raisons, forcément complexes, à la fois rationnelles et immatérielles. La politique est faite de la conjugaison de ces facteurs « exacts » et d’énigmes. Fusion de la raison et de la mystique… Noblesse de la politique. Nous pouvons aussi avancer, aujourd’hui et ici, que l’homme désigné le 16 Octobre 2011 pour incarner les aspirations de nombreux Français, bien au-delà de son camp et son identité politique, sera le prochain élu de la république française en 2012.

Une nouvelle étape commence pour François Hollande. Demain est un autre jour. Comme disait, non sans humour, François Mitterrand au soir de la victoire, le 10 mai 1981, « les vrais ennuis vont pouvoir commencer »… L’alternance en France interviendra au terme d’un parcours en trois temps pour François Hollande : d’abord, le temps des primaires, aujourd’hui consommé ; celui de la campagne, la vraie, pour la présidentielle ; et enfin, l’épilogue en mai 2012. La France aura déjà bien changé d’ici là. Différente, en tout cas, de l’omniprésente et omnipotente Sarkozye qui accable les forces vives de ce pays, et ceux qui y résistent depuis 2007.

Publicités

2 réponses à “L’évidence Hollande

  1. simon elharrar 17 octobre 2011 à 3 h 23 min

    « de l’histoire de France » : bigre !
    je te souhaite de n’être pas déçu, francis
    « être heureux, c’est un travail à plein temps » (pierre perret)

    • Francis Laloupo 17 octobre 2011 à 11 h 28 min

      La question ne se pose pas en termes de « déception » ou de « contentement »…
      Il nous faut continuer à marcher, malgré tout… Ne plus agir, c’est renoncer à l’avenir. Cet avenir, c’est celui que les plus jeunes auront en héritage. Devrions-nous démissionner de cette exaltante responsabilité ? Nous contenter de regarder passer le train du monde ? Un train sans passagers ?
      N’oublie pas, cher Simon, cette phrase, essentielle, socle de tous nos actes et arme fatale contre tous les renoncements : « Continuons, malgré tout, d’agir, d’aimer, d’espérer, comme si nous avions affaire à une humanité idéale. Cet idéal n’est qu’une réalité plus vaste que celle que nous voyons. » (Maurice Maeterlinck)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :